La Carambole

La carambole est reconnaissable par sa forme. En effet ce fruit une fois coupé en tranche forme une étoile à 5 branches. Il pousse sur un arbre appelé le carambolier et sous un climat chaud et humide, comme les pays tropicaux et donc en Martinique. Il peut atteindre une hauteur de 12m avec un tronc court, tortueux et des branches basses. Ses fleurs roses donnent des grappes de fruits (caramboles) tout au long de l’année.

Très souvent on le voit utilisé comme décoration sur les gâteaux de nos pâtissiers.  Pourtant, c’est un fruit savoureux qui se consomme cru, en jus en compote, en sorbet ou en accompagnement.

Attention toutefois aux quantités que vous consommez.

 

Le fruit ou son jus peuvent être toxiques et l’intoxication avec ce fruit peut être grave.

En effet la carambole est très mauvaise pour les personnes souffrant d’affection rénale. Elle contient également des neurotoxines qui peuvent aggraver ces soucis rénaux jusqu’à des symptômes et/ou des atteintes neurologiques.

Sa consommation doit donc rester modérée pour tout le monde, 2 fruits par semaine maximum. Sa consommation sera même totalement proscrite pour les personnes souffrant d’insuffisance rénale. On soupçonne en effet des phénomènes d’accumulation.

La carambole renferme une quantité intéressante de vitamine C, de bêta-carotène, de fibres, de glucides et d’eau et contient environ 30 calories.

Pour bien choisir une carambole, il faut d’abord observer la couleur du fruit.  Choisissez des fruits d’une belle teinte dorée. Plus la peau est jaune, plus elle sera sucrée. Lorsque la carambole est arrivée à maturité, ses arêtes brunissent. La peau ne doit pas être tachée et le fruit doit rester ferme sous les doigts.

La carambole est sucrée, et légèrement acide. On peut lui trouver une saveur d’orange, de pamplemousse, de citron, ou encore d’ ananas.

Comment cuisiner la carambole ?

On la consomme aussi bien en salade qu’en garniture en coupant les deux extrémités et en retirant les graines de l’intérieur. La carambole accompagnera facilement volaille et crevettes.

Si vous préférez les desserts pensez au smoothie ou aux confitures et gelées.

En ajoutant du sucre et de la cannelle vous obtiendrez un très bon jus désaltérant et rafraichissant.

Vous pouvez conserver les caramboles environ 1 semaine dans le bac à légumes ou 4 à 5 jours dans une corbeille à température ambiante.

Dégustez la carambole nature

  • Après avoir rincé la carambole à l’eau du robinet, utilisez vos doigts pour la frotter et enlever les saletés cachées dans les fissures du fruit.
  • Coupez-le à l’aide d’un couteau bien tranchant. Pas besoin de le peler ou de l’épépiner avant de le déguster, tout le fruit se consomme.

 

 Smoothie de carambole

  • Mixez 3 caramboles entières avec les pépins, une mangue que vous aurez coupée en petits morceaux, 750 ml de jus d’orange, 500 ml de glaçons, une demi-cuillère à café de cannelle et une cuillère à soupe de miel. Mélangez jusqu’à obtenir une consistance lisse.
  • Suivant vos goûts vous pouvez ajouter des fraises ou des ananas, bananes coupés en morceaux.

 

La carambole en cocktail

  • Vous êtes en Martinique alors prenez 125 ml de rhum, ajoutez 60 ml de liqueur d’orange, 250 ml de jus d’orange, mixez avec une carambole et plusieurs glaçons. Décorez avec des tranches de carambole. A consommer avec modération.


Notre préféré, le jus de carambole

  • Dans un mixeur, mettez 450 g de carambole, un morceau de gingembre, 5 ml de jus de citron vert, 1 litre d’eau selon vos goûts, du sucre ou du miel.
  • Filtrez le jus et servez bien frais.

Une variante est possible en ajoutant de l’eau gazeuse pour faire un jus de carambole gazeux.

 

Emplacement dans le jardin

Plan Jardin-caramboles